Lecteurs / moniteurs / tuteurs

Dossier AssistantsComment partir enseigner le français à l’étranger en tant que lecteur/moniteur/tuteur ?


Le lectorat


  Qui ?

Le lectorat s’adresse à des étudiants ayant validé 4 années d’études supérieures minimum.

  Combien de temps ?

Une année universitaire, éventuellement renouvelable.

  Où ?

Les lecteurs sont affectés uniquement dans des établissements universitaires.

  Pour quoi faire ?

Les lecteurs assurent entre 5 et 15 h de cours par semaine, auxquelles peuvent s’ajouter quelques heures de permanence, l’organisation d’événements culturels, la correction d’examens, l’animation de clubs de français, la conception de matériel pédagogique (enregistrements de textes oraux pour la confection de contrôles par exemple), tâches administratives, travaux de traduction et bien entendu la préparation des cours… Les lecteurs se voient la plupart du temps confier des cours de conversation (compréhension et expression orales) ou encore de grammaire.

Contrairement aux assistants, les lecteurs assurent seuls les cours, avec des groupes d’élèves de taille variable (quinze élèves en moyenne).

“Je suis lecteur à Sheffield Hallam University et j’assure en moyenne une dizaine d’heures mais cela peut facilement augmenter. Il y a des oraux à faire passer aux étudiants, j’aide aussi certains profs pour faire passer les examens. Avec les autres assistantes (allemande, espagnole et italienne), nous sommes souvent sollicitées pour aider lors d’événements linguistiques et culturels : “tandem learning” pour encourager des rencontres entre étudiants britanniques et étrangers, ateliers avec des élèves de 14 ans pour promouvoir les langues et le tourisme, etc. Nous travaillons également avec les propriétaires de deux grottes à Castleton, dans le Peak District (Speedwell Cavern et Peak Cavern) pour la traduction de leurs dépliants à l’intention des touristes francophones, hispanophones et germanophones.”

“Je suis lectrice à Montclair State University dans le New Jersey. J’enseigne 4 x 1 h 15 par semaine (2 classes de 23 élèves, 2 fois par semaine). J’assure 10 heures de bureau “office hours” pour tous les étudiants du département qui auraient des questions concernant le français. J’aide les élèves du “cercle français”, le club de français de l’université (on organise deux projections de films français par mois, des “bake sales”, des sorties culturelles etc.”

“Il semble que les universités américaines attendent beaucoup de leurs lecteurs. J’enseigne peu d’heures de cours (5h) mais le niveau est particulièrement élevé. Les cours reposent énormément sur des supports audio (chansons, clips) et vidéo (films, reportages) pour la mémorisation des informations. Il est utile, je pense, d’arriver avec quelques CDs de langue française, voire quelques DVDs, des photos, dessins, livres qui peuvent être représentatifs de la culture française. Il faut en outre avoir un bon sens du contact, savoir poser sa voix… bref, ce qu’on demande aussi a un enseignant en France.”

“Je suis actuellement lecteur à l’université de Toronto. J’ai un contrat de 240 heures pour l’année, ce qui représente entre 5 et 7heures de cours dans la semaine plus de la préparation, correction, animation de clubs, etc. Ici à l’université de Toronto, on nous fournit pratiquement toute le matériel. Il faut simplement être organisé et maîtriser la langue.”

“Je suis actuellement tutrice de français en Inde pour une période de neuf mois à l’université de Manipal dans le Karnataka (sud de l’Inde). Il s’agit d’un stage avec une convention tripartite entre l’université de Cergy (France), l’université de Manipal, et l’Ambassade de France en Inde. J’assure 10 heures de cours hebdomadaire. J’ai 190 étudiants répartis en 5 groupes (4 de niveau A1 et un niveau A2). Dans le cadre de mon programme, je prépare mes cours avec mon matériel personnel car l’université ne dispose pas de département de langue et je n’ai donc aucun matériel à ma disposition. J’utilise la méthode Taxi et Connexion. Etant sous la tutelle du service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France en Inde, nous avons à notre disposition des dvd et des courts métrages pour nos étudiants.”

  Comment ?

Les lecteurs perçoivent une bourse, d’un montant variable selon les universités et les pays.

  Où s’adresser ?

Il n’existe pas de procédure de recrutement organisée pour les lecteurs. Renseignez-vous auprès de votre université qui peut quelquefois avoir passé des accords avec certains établissements étrangers. Si ce n’est pas le cas, vous devrez contacter directement les universités qui vous intéressent.

Rédaction : Haydée Maga
print