Vivre dans l’espace mode d’emploi

Vivre dans l’espace mode d’emploi (on a joué dans l’espace). Un projet d’activités coopératives entre classes de niveaux différents.

Le thème de ce projet, les voyages habités dans l’espace,  a été retenu car il favorise un travail en coopération avec des enseignants de disciplines non linguistiques (ici un professeur de physique chimie), ouvre sur une réflexion sur les problèmes pratiques auxquels se heurtent les voyageurs, mais aussi sur les problèmes éthiques.

La large palette des questions abordées  permettait à tous les publics, quels que soient leur niveau et leur âge, de s’impliquer.

Il a offert par ailleurs la possibilité de rencontres réelles avec des professionnels de la recherche industrielle,  (Umbilical design, Vetenskapenshus), des spécialistes de l’éthique de l’espace (CNES), des représentants du bricolage et de la construction (tissus, peintures…).

img_0623

 

 

 

 

Conférence pour les lycéens sur les conditions de vie dans un vol habité.
Voici les toilettes qui permettent de réutiliser l’urine en la transformant en eau potable

Une place privilégiée a été accordée aux jeux qui constituaient un moment de pratique linguistique justifié par la longueur prévue du voyage (3 ans….)

img_0261

 

 

 

 

 

Jeu sur les monstres en collaboration avec L’Asdifle

Le projet n’est pas une simulation mais une réponse à une annonce parue alors dans la presse suédoise : « Envoyez votre candidature pour participer au premier vol habité interplanétaire à destination de mars »

Deux classes, une de collège (11 ans), une de lycée (15 ans), se sont engagées dans le projet dont les objectifs linguistiques se sont enrichis de la nécessité de respecter des impératifs éthiques : vivre ensemble dans une gestion démocratique et solidaire des problèmes (les « grands » aident les plus jeunes à s’informer, à résoudre les divers problèmes rencontrés) mais parallèlement, les questions « naïves » du jeune public obligent à approfondir la discussion et suscitent des démarches innovantes.

Quelles questions ont été abordées ?

  • Les vêtements appropriés à un voyage dans l’espace.
  • L’hygiène (alimentation, entretien physique, propreté du corps, des vêtements, des lieux).
  • La vie d’une équipe (gestion des conflits, partage des tâches, loisirs).
  • L’écologie : gestion des déchets, des débris ; gestion des ressources.

img_0216

 

 

 

 

Mode spatiale : les vêtements résistent aux changements de température

 

Les compétences linguistiques visées étaient traditionnelles si on excepte le vocabulaire scientifique et de l’innovation. Mais  l’attention allait à favoriser l’autonomie : dans la réalisation des objets, dans la transmission des informations,  dans les apprentissages en général ; ce sont les élèves les plus âgés qui servaient de liens et mentors dans les diverses activités. L’évaluation était fournie par la réussite des objets fabriqués, la capacité à surmonter les obstacles, la fluidité des négociations.

 Aujourd’hui, des éléments concrets témoignent de cette « aventure » :

  • Présentations et expositions réalisées par les élèves eux-mêmes
  • Vêtements « ad hoc » confectionnés
  • Jeux construits en tenant compte du contexte spatial
  • Recommandations de bonne conduite pour une gestion de groupe harmonieuse et  un voyage écologiquement responsable.

 img_1466

Un jeu de cartes avec peinture magnétique

 

 

 

 

 

Cette expérience est bien entendu reproductible même en dehors de toute annonce incitant à entreprendre un tel voyage, car elle permet de poser tout en pratiquant la langue les questions fondamentales du vivre ensemble, pour que « l’enfer ne soit pas les autres »

Pilotes : Françoise Sule (français), Inga-Maj Edin (sciences) enseignantes à Franska Skolan

Partenaires :

ASDIFLE-FIPF (projet « On joue ! »)   http://faitesvosjeux.over-blog.com/ et page communautaire FB :https://www.facebook.com/ouifaitesvosjeux

VETENSKAPENS HUS www.vetenskapenshus.se

CNES www.cnes.fr

UMBILICAL DESIGN www.umbilicaldesign.se

AEFS (Association des enseignants de français en Suède)/FLF  www.fransklararforeningen.com

Ce projet a reçu le soutien de la FIPF (http://fipf.org/fip/resultats) dans le cadre du projet Numérique et Innovation Pédagogique.

 

Françoise Sule

FK 02/11/2016

 

 

print